Mieux vaut tard que jamais… J’ai tardé à écrire sur cette nouvelle édition de Côté courts, je le sais. Pour affiner mon point de vue, j’ai pris le temps de lire toutes les retombées sur le sujet et de prendre du recul.

Si je devais résumer ? De très beaux courts, à l’instar de Beautiful Looser dont j’ai déjà parlé ici. Le petit truc en plus : un vote du public organisé pour faire participer les présents. Une bonne façon d’impliquer les spectateurs et de les rendre acteurs de l’événement.

Et parmi tout ça, la découverte d’une pépite : CESAR de MOHAMED MEGDOUL. Une superbe adaptation de l’oeuvre Jules César de Shakespeare qui nous entraine dans les rues de la Cité. Pas la romaine mais la contemporaine.

Le film aborde la violence et les guerres de pouvoir qui se jouent dans les Cités au sens large. Il montre à quel point l’histoire se répète peu importe l’époque, peu importe les personnages. Le parallèle peut se faire avec le superbe film Romeo + Juliette de Baz Luhrmann avec Leonardo DiCaprio et Claire Danes. Les dialogues originaux sont repris dans un décor de banlieue morose. Cet anachronisme nous prend aux tripes.

J’ai eu l’occasion d’échanger avec Mohamed. C’est un réalisateur au parcours atypique. Etudiant aux Beaux Arts, il apprend la production cinéma en autodidacte. Sa sensibilité pour l’esthétisme se perçoit d’ailleurs amplement dans la qualité de ses prises de vue.

Mais ce qui est vraiment bluffant, c’est une qualité de son exceptionnelle ! On sent qu’un soin particulier y a été apporté.

Pour la réalisation, Mohamed s’est entouré d’amis et de professeurs. Une fois de plus, je réalise à quel point l’entourage compte pour mener à bien un projet de court-métrage. 😉

Références : http://www.bathysphere.fr/fr/films/cesar


Laisser un commentaire